L’Association romande des Magasins du Monde s’unit à l’appel aux gouvernements d’une coalition internationale d’organisations de la société civile pour qu’ils enclenchent, par toute une série de mesures, les nécessaires transformations de notre système économique.

Le retour au ¨business as usual¨ après la pandémie ne ferait que renforcer les inégalités et la non-durabilité de notre système actuel. Aussi, il est nécessaire d’encourager la transformation du système économique et de la gouvernance des chaînes d’approvisionnement mondiales, dans l’intérêt des petits producteurs et des agriculteurs mais aussi dans celui des générations actuelles et futures. C’est pourquoi il est essentiel que les gouvernements mettent en place des mesures de soutien afin de garantir la résilience des petits producteurs et des travailleurs face aux crises futures.

L’association romande des Magasins du Monde soutient tous les points de cet appel (voir plus bas), avec un accent particulier sur ces recommandations à notre gouvernement :

  • Conditionner les aides publiques aux entreprises au respect des Principes directeurs des Nations unies sur les entreprises et les droits humains et des Lignes directrices de l'OCDE sur la conduite responsable des entreprises, à la mise en place de politiques d'achat responsable, d’égalité femme-homme, de lutte contre le réchauffement climatique et à la prise d’engagements en matière de conduite fiscale responsable (limiter les dividendes versés aux actionnaires, prise de décision participative, gouvernance inclusive).
  • Mettre en place des politiques publiques de soutien au commerce équitable, aux entreprises sociales, aux coopératives et aux autres acteurs de l'économie sociale et solidaire, à l'agriculture biologique et aux pratiques agroécologiques, qui aideront ces alternatives à devenir progressivement la norme. Ces politiques doivent inclure un soutien aux organisations de producteurs pour favoriser leur accès à de nouveaux marchés, tel qu’un accès préférentiel à un financement abordable ainsi qu'une sensibilisation des citoyens, en particulier des jeunes.
  • Encourager la transformation progressive des entreprises et le passage d’un modèle commercial orienté vers le profit à un modèle davantage centré sur la mission, qui fait passer le respect des personnes et des ressources naturelles avant le profit.
  • Adopter des objectifs nationaux et, le cas échéant, régionaux ambitieux pour atteindre les Objectifs de développement durable des Nations unies et réduire rapidement les émissions de CO2 afin de limiter l'augmentation de la température mondiale à 1,5°C, conformément à l'Accord de Paris.
  • Faire des marchés publics responsables la norme et donner la priorité au commerce équitable, aux entreprises du bio, aux coopératives et aux autres acteurs de l'économie sociale et solidaire dans l'attribution des marchés publics.

 

L’Appel en format pdf : https://fairtrade-advocacy.org/wp-content/uploads/2020/09/Traduction-statement-FR.pdf

 

 

logo re-faire