A Madagascar, de nombreuses familles produisent des gousses de vanille et des clous de girofle, seuls "produits de rente". Toutefois, ce commerce lucratif, qui représente une des principales ressources de devises du pays, ne profite en général qu'aux intermédiaires et firmes d’exportation, et pas aux petits planteurs. Une des seules exceptions est la Kooperativa Mpamboly Ambanivolo Mananara (KOMAM), soit la Coopérative des planteurs de vanille de Mananara, dans la Réserve de biosphère de Mananara instaurée par l’Unesco en 1990.