Les entreprises basées en Suisse doivent respecter les droits de l’homme et les normes environnementales!

Une initiative face à des pratiques irresponsables
Le géant zougois Glencore pollue des fleuves en Colombie et expulse violemment des
autochtones de leurs terres ancestrales au Pérou. La firme bâloise Syngenta vend des pesticides mortels alors qu'ils sont interdits en Suisse depuis longtemps. Des multinationales ayant leur siège en Suisse ne cessent de violer les droits humains et de mépriser les standards environnementaux minimaux. L'initiative pour des multinationales responsables vise ainsi une évidence : lorsqu'une multinationale viole les droits humains ou détruit l'environnement, elle doit rendre des comptes.

Les multinationales doivent enfin répondre de leurs actes

Les managers des grandes multinationales savent exactement où le bât blesse en matière de droits humains. Mais au lieu de renoncer à des affaires plus que délicates, ils préfèrent faire tourner leurs départements de communication pour tenter de soigner leur image en faisant du green et du social washing plutôt que s'atteler à résoudre les problèmes. L’initiative vise à ce que les multinationales répondent des violations des droits humains et des dégâts environnementaux qu’elles causent, elles-mêmes ou leurs filiales. Les multinationales ne pourront ainsi plus échapper à leur responsabilité sociale et environnementale.

En Suisse aussi, il faut des règles contraignantes

L’initiative pour les multinationales responsables ne demande pas l’impossible. Dans de nombreux pays, son objectif est une réalité depuis longtemps. Ainsi, aux Pays-Bas, au Canada ou en Grande-Bretagne, des procès sont en cours contre des multinationales pour de graves violations des droits humains commises par leurs filiales à l’étranger. Le respect des droits humains et des standards environnementaux reconnus ne peut plus passer au second plan. La plupart des multinationales suisses ne sont pas touchées par l’initiative car elles font preuve d’honnêteté. Mais quelques-unes d’entre elles se placent au-dessus des standards environnementaux et méprisent les droits humains. Par leur manque de responsabilité, elles s’octroient des avantages concurrentiels. C’est ce que vise à empêcher l’initiative pour des multinationales responsables.

Il est de notre responsabilité en Suisse d’exiger des multinationales sur notre territoire d’agir en accord avec les droits humains et l’environnement. C’est pourquoi les Magasins du Monde mènent activement campagne en faveur de l'initiative pour des multinationales responsables et font partie d'une coalition réunissant plus de 110 organisations.

Large soutien de l’économie, des églises, de la politique et des citoyen-ne-s

L’initiative est portée par une coalition toujours plus étendue de la politique et de l’économie.
L'initiative bénéficie en effet du soutien du comité de «l’ Économie pour des entreprises responsables » composé de plus de 150 entrepreneur-e-s, de la plateforme « Églises pour
multinationales responsables » comprenant des paroisses, des communautés ecclésiastiques et des Églises cantonales ainsi que celui du « comité bourgeois pour des multinationales responsables » réunissant des politicien-ne-s du centre et de la droite. Cela sans compter sur l'engagement de milliers de bénévoles engagés au sein de plus de 250 comités locaux qui mènent campagne dans leur commune partout en Suisse.

Rejoignez-nous ! La votation aura lieu cette année, et pour la gagner, il est crucial de mener
une campagne de longue durée au plus près des habitant-e-s, afin de contrer le puissant lobby des multinationales.


Pour rejoindre les comités locaux : www.initiative-multinationales.ch/comites-locaux
Pour acheter le chocolat: rendez-vous dans nos magasins! Ou en ligne sur le site de Claro

 

logo intiative