Notre journal: ex aequo

Faire partie d'une coopérative...

2018
Numéro 63

La coopérative ? Une évidence !

En 2012, à l’occasion de l’année internationale des coopératives comme proclamée par l’ONU, un numéro spécial d’ex aequo était dédié à cette thématique.

Six ans plus tard, il est temps de faire le point sur l’évolution de ce modèle économique alternatif qui permet de penser différemment et avec plus d’équité les échanges entre humains.

En grains, sinon rien!

2018
Numéro 62

C’est 8,7 kg de café que chacun consomme annuellement sur le territoire suisse. De fait, nous comptons parmi les plus gros consommateurs de cette boisson. Qu’on se le coule le matin, à midi ou à la pause-café, a-t-on conscience du monde et des enjeux qui se cachent derrière notre petit noir ? Bien souvent, on oublie qu’au bout de la chaîne se trouvent des producteurs qui font face à de nombreuses problématiques - dont le changement climatique – qui mettent en péril leur production et donc leur revenu dans le contexte déshumanisé de la spéculation sur les matières premières.

Mettre fin à la pauvreté

2018
Numéro 61

Septembre 2015, les Etats membres de l'ONU se sont fixés 17 objectifs dont le but est, à l'horizon 2030, de dessiner un avenir sans pauvreté, où les activités humaines se font dans le respect de la planète et où chacun peut prospérer. C'est à ces objectifs que le dossier de ce numéro d'ex-aequo est dédié et au travers duquel il sera possible d'apprécier la contribution du commerce équitable dans cet effort commun.

Le mouvement vegan et le commerce équitable

2017
Numéro 60

Ce numéro d'ex aequo aborde le mouvement vegan et tâche de voir la place que le commerce équitable peut y trouver. Articles, témoignages de bénévoles et interview de claro fair trade tentent d'ouvrir la discussion. Partons également à la découverte d'El Ceibo, groupement de coopératives de cacao équitable qui fête ses 40 ans d'existance. Enfin, pour rester dans des tons festifs, le journal propose le récit de plusieurs anniversaires au sein du mouvement de commerce équitable et propose plusieurs événements pour passer des fêtes illuminées d'équité.

Tourisme équitable

2017
Numéro 59

L'édition du mois de septembre consacre plusieurs pages à une réflexion sur les enjeux du tourisme équitable. Que ce soit à travers les yeux d'une bénévole d'un Magasin du Monde ou à travers l'interview de deux spécialistes du tourisme engagé en Suisse, nous vous proposons une réflexion de fond sur ce que voyager de manière responsable veut dire. En écho, la rubrique "Voix des producteurs" place son focus sur les producteurs de bols en papier recyclés du Vietnam qui valorisent les visites touristiques dans leurs ateliers.

Le miel, on en connaît un rayon !

2017
Numéro 58

Pourquoi importe-t-on du miel alors qu’il existe une production locale? Notre première réponse est celle de constater que nous n’en produisons pas assez localement ! Non seulement parce que les exploitations sont souvent le fruit d’activités accessoires mais aussi parce que la floraison, sous nos latitudes, est très courte.

La souveraineté alimentaire et le commerce équitable

2017
Numéro 57

Fruit du travail de Via Campesina, mouvement international fondé en 1993 rassemblant paysannes et paysans du monde, le concept de souveraineté alimentaire vise à rendre les producteurs tant du Sud que du Nord acteurs du commerce auquel ils prennent part.

Nos savons sentent bon l'équité !

2016
Numéro 55

De confection souvent artisanale et naturelle, les cosmétiques des Magasins du Monde constituent une précieuse alternative économique pour de nombreux producteurs. Beurre de karité, huile d’olive, plantes et autres ingrédients naturels font de ces cosmétiques un produit unique et de très bonne qualité. Chaque produit raconte une belle histoire ! Découvrez la palette diversifiée de nos cosmétiques – par exemple dans le Magasin du Monde de Morges, qui s’épanouit dans une nouvelle arcade.

100% de chances aux femmes

2016
Numéro 54

A l’heure où les objectifs de développement durable s’appliquent à tous les pays du globe, les questions de l’égalité des genres et du travail décent doivent s’affranchir des frontières entre « Nord » et « Sud », car les inégalités sont bien globales ! D’ici 2030, les Etats signataires du nouveau programme de développement durable de l’ONU auront l’occasion de faire preuve de volonté, de solidarité et de créativité pour lutter contre les injustices humaines et environnementales aux quatre coins du monde.